ABBE GONDRAND

C'est Marius Riollet qui nous a laissé le portrait de l'abbé Gondrand, un prêtre qui a marqué profondément son passage à la paroisse de Saint-Chef:

"Il me souvient d'un curé, déjà lointain, de Saint-Chef. Il avait été, il était resté un grand prédicateur, l'égal des Pères qui tonnent en la Semaine Sainte, à Notre-Dame. Une disgrâce, son franc-parler, un caractère particulièrement irascible, les deux peut-être, l'avait relégué en cette cure obscure de Saint-Chef. Je revois encore l'impétueux abbé Gondrand. Il passe sur la place, devant l'église. Il marche d'un pas majestueux, ou irrité, selon l'humeur. Sa canne ressemble au cep du centurion et à la crosse de l'évêque. Son chien aboyant l'accompagne, un saint-bernard: un dernier ami, à sa mesure, car l'abbé Gondrand, haut de taille et grand de coeur, n'aime pas les bêtes minuscules. Il n'aime pas d'avantage les hommes minuscules."

Alors que le régime républicain s'affirme difficilement parmis les remous institutionnels qui suivent la chute du second empire, en 1873 le père Gondrand s'installe pour 17 ans à Saint-Chef. Missionnaire apostolique, chanoine de Tulle et de Valence, maintenant curé de Saint-Chef, il avait des idées grandioses pour sa paroisse. Sa forte personnalité provoque de nombreuses altercations avec le maire de la commune, Auguste Mermet, notament à propos de la possession de la place de l'église et des deux fontaines qui s'y trouvaient.

La principale grande idée de l'abbé Gondrand était de ressusciter la vie de l'abbaye de Saint-Chef en y installant un nouveau chapitre. Il entrprend alors de nombreuses démarches et trouve un écho favorable près d'Avignon où les chanoines de l'ordre des Prémontrés décident d'étudier la possibilité de venir s'installer à Saint-Chef. Il ne reste presque plus rien des bâtiments de l'ancien monastère et on envisage une construction neuve pour héberger la communauté. L'église abbatiale a, elle aussi, perdu beaucoup de son lustre d'antan et le père Gondrand fait entreprendre la décoration des murs de la chapelle Saint-Clément, où se trouve le reliquaire, au pied de l'escalier à vis conduisant à la chapelle conventuelle dont les fresques sont exceptionnelles. On a construit également un tambour avec deux ports capitonnées contre le portail d'entrée.

L'abbé des Prémontrés fit plusieurs voyages à Saint-Chef pour peaufiner le projet et l'abbé Gondrand lui demanda même de venir avec plusieurs chanoines pour célébrer les fêtes de Noël 1882 et 1883. Les messes de la Nativité prirent alors un aspect grandiloquent, accentué par le cadre extraordinaire de l'église abbatiale. Toutefois des difficultés insurmontables firent bientôt leur apparition. Avec beaucoup de déception, il dut se résigner à renoncer à la résurrection de l'antique vie de l'abbaye.

Parmi les nombreuses initiatives du père Gondrand, il faut citer encore le transfert de la croix de Môles au quartier de la Madeleine.

RETOUR ACCUEIL.

Nativité prirent alors un aspect grandiloquent, accentué par le cadre extraordinaire de l'église abbatiale. Toutefois des difficultés insurmontables firent bientôt leur apparition. Avec beaucoup de déception, il dut se résigner à renoncer à la résurrection de l'antique vie de l'abbaye.

Parmi les nombreuses initiatives du père Gondrand, il faut citer encore le transfert de la croix de Môles au quartier de la Madeleine.

RETOUR ACCUEIL.