HUGUES DE PROVENCE

 

Quand on s'intéresse au passé de Saint-Chef, et par là-même au monastère qui y siégea, on découvre rapidement que cet établissement s'était vu confier, vers l'an 900, l'instruction de Hugues, un jeune gentilhomme hors du commun. Adulte, il appréciait l'éducation reçue, et devenu comte de Provence et futur roi de Bourgogne cisjuranne et d'Italie, il fera en 923 une donation importante à l'abbaye. Mais qui était donc ce personnage hors du commun, né vers 885 et disparu en 947, descendant en droite ligne de Charlemagne?

Des fils de Charlemagne, un seul lui survécut, Louis le Pieux ou le Débonnaire, qui hérita de l'empire d'Occident. Toutefois sa propre succession donna lieu a des conflits répétés, qui ne seront réglés que par par le traité de Verdun en 843. Selon Gaston Zeller ( La France et l'Allemagne, depuis dix siècles. Armand Colin , éditeur.) il ne devait toujours y avoir qu'une seule Francia, mais sous trois maîtres différents, le royaume de Louis, future Allemagne s'appellerait Francia Orientalis, tandis que la future France de Charles garderait le nom de Francia Occidentalis, et que le royaume de Lothaire serait la Francia Média. La Francia c'était l'empire, l'empire subsistait et l'ainé Lothaire (799-855) s'affublait du vocable Lothaire Ier empereur d'Occident. Nous nous interesseront à la descendance de ce dernier. Son fils ainé Louis (825-875) fut nommé roi d'Italie en 844 et empereur d'Occident à la mort de son père. Le fils cadet Lothaire II (826-869) fut désigné roi de Lotharingie en 855, sur des territoires allant des Vosges à la Frise, comprenant notament la future Lorraine et le futur Brabant.

La mère de Hugues, le bienfaiteur du monastère de Saint-Chef que nous retrouvons, Berthe de Germanie (865-925) était la fille que le roi Lothaire II, de Lotharingie, eût avec sa concubine Waltrade. Voulant régulariser la situation, en 869 Lothaire s'était rendu en Italie pour rencontrer le pape, afin de faire annuler son mariage avec Thietberge qui ne lui a pas assuré de descendance. Le souverain pontife refusa. Lothaire II est mort d'une maladie contagieuse, à Milan, sur le chemin du retour, sans avoir religieusement régularisé l'existence de Berthe sa fille unique et héritière. Le père de Hugues, Thiébaud (850-895), comte d'Arles et Vienne, est le cousin de Boson Ier roi de Bourgogne Cisjuranne de 879 à 887, Berthe est la cousine de Ermengarde d'Italie, et ces deux cousins de Hugues (Boson et Ermengarde) ne sont autres que les parents de Louis de Bourgogne, un des plus grands dignitaires du moment, dont voici quelques précisions.

En 890, à Valence, les prélats et les grands du royaume se réunissent en concile et élisent Louis comme roi de Bourgogne cisjuranne, ou roi de Provence, ou roi d'Arles, les trois termes désignant la même fonction. Louis succède donc à son père, Boson, et revendique bientôt les droits de son grand-père maternel, Louis II roi d'Italie et empereur d'Occident . Ses voeux sont exaucés, en 900 il se fait couronner roi d'Italie, et en 901 empereur d'Occident sous le vocable de Louis III. La conquête de l'Italie est difficile, il doit guerroyer, à la tête de ses troupes, contre son cousin Bérenger de Frioul, autre prétendant au royaume. En 903 Bérenger emprisonne Louis à Vérone et lui fait crever les yeux. En 905 Louis est libéré et abandonne la couronne impériale et le royaume d'Italie à Bérenger. Il retourne à Vienne dans son royaume de Provence et malgré sa cécité, il règne une vingtaine d'années avec l'aide de son cousin Hugues (le bienfaiteur du monastère de Saint-Chef). Louis n'a pas d'enfant, il fera de Hugues son héritier après l'avoir élevé à la dignité de comte d'Arles et de Vienne en 911.

Hugues prend goût à l'exercice du pouvoir. Avec la bénédiction de Louis l'aveugle qui trouve ici une revanche, en 926, à la mort de Bérenger, il négocie avec son autre cousin Rodolphe II roi de la Bourgogne transjurane pour s'emparer du trône d'Italie.Il est investi le 9 juillet, à Pavie. Nanti de cette première couronne, Hugues succède à Louis sur le royaume de Provence, Bourgogne cisjurane en 928. Cependant il laisse le pouvoir effectif à son frère, à qui il confère le titre de comte d'Arles, car il est tres occupé à se maintenir dans son royaume d'Italie, en combattant le marquis d'Ivrée, petit fils de Béranger de Frioul. En 934, Hugues cède son royaume de Provence à Rodolphe II comme prévu lors de l'accord de 926, pour son accession au trône d'Italie. Le nouveau royaume de Bourgogne, rassemblant transjurane et cisjurane, nait alors, grâce au bon vouloir de Hugues. L'union entre les deux familles est scellée par le mariage de Lothaire II d'Italie, fils de Hugues, avec Adélaïde fille de RodolpheII... Hugues décède en 947.

En guise d'épilogue, nous ajouterons que Lothaire II a succédé à Hugues, son père, sur le trône d'Italie, mais en 950 BérengerII d'Ivrée le fait empoisonner et emprisonne la comtesse Adélaïde. La descendance de Hugues était toutefois assurée car Lothaire II et Adélaïde avaient une fille, Emma. Cette dernière épousera en 965 Lothaire, roi des Francs de 954 à 986, et ils eurent un fils, Louis V, dernier roi carolingien des francs de 986 à 987, tué dans un accident de chasse à vingt ans. Les seigneurs français choisirent alors pour roi Hugues Capet, dont les descendants allaient régner sans interruption jusqu'à la Révolution.

RETOUR ACCUEIL .....................remerciements à Gilles Maillet : http://gilles.maillet.free.fr